Ancien co-président national de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), Rodrigo Arenas est venu faire la promotion d’une pétition réclamant la gratuité de l’ensemble des frais scolaires (cantine, voyages, fournitures) au lycée Auguste-et-Jean-Renoir, à Angers (Maine-et-Loire). Il souhaite que cette question soit au cœur de la campagne présidentielle qui s’annonce.

Ancien co-président et toujours adhérent de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), Rodrigo Arenas a fait le déplacement au lycée Auguste-et-Jean-Renoir à Angers (Maine-et-Loire), ce mardi en fin de journée, pour faire la promotion d’une pétition qui réclame la gratuité des frais scolaires (fournitures, voyages, cantine…).

Vous dites aujourd’hui que « 40 % des enfants issus des familles les plus modestes ne vont plus à la cantine ». D’où vient ce chiffre, et pourquoi un tel constat ?

C’est un chiffre qui émane des services de l’État. C’est un constat qui s’accentue surtout à partir du collège. Car de nombreuses familles n’osent pas faire de demande d’aide au fonds social de l’établissement car elles ne veulent pas livrer ce qui relève de l’intimité de la famille. Attention, ça ne veut pas dire non plus que ces familles laissent leurs enfants sans manger. Mais ce sont souvent eux qui sont victimes de la malbouffe.

Plus globalement, vous réclamez la gratuité de l’ensemble des frais scolaires : cantine, voyages, fournitures, matériels des élèves en lycées professionnels ?

Effectivement. Nous estimons que dès lors qu’une action ou une mesure a un caractère éducatif, elle doit être gratuite pour tous. En Seine-Saint-Denis d’où je viens, des parents n’envoient pas leurs enfants en sortie car ils ne peuvent pas sortir 200 ou 300 €. Le problème est qu’aujourd’hui les mesures d’aides dépendent des collectivités, donc des élus. Et elles prennent des tournures idéologiques. Dans les Hauts-de-France, il y a des aides pour les lycéens en bac pro cuisine, mais rien dans d’autres régions. Pourquoi ? Conséquences : certains élèves subissent leur orientation plutôt que de la choisir.

Donc, vous avez lancé cette pétition initiée par des parents d’élèves, des lycéens mais aussi des étudiants, et soutenue par la FCPE et le Mouvement national lycéen.

Oui, elle est en ligne depuis le début du mois de septembre. L’objectif est que cette question de la gratuité des frais scolaires soit au cœur de la campagne pour la prochaine élection présidentielle. Il faut quand même savoir qu’au niveau scolaire, la France est le pays le plus inégalitaire des membres de l’OCDE (1). Nous souhaitons vraiment nous inspirer du modèle finlandais. Là-bas, la gratuité est de mise. Lorsque les enseignants mettent en place des voyages scolaires ou des animations, la participation des élèves n’est pas conditionnée aux revenus des parents.

Il est possible de signer la pétition en ligne sur : www.ecolegratuite.org

Share This

Share This

Share this post with your friends!