Ils s’inventèrent des Dieux, parce que la vie c’est sale, parce que la maladie ça ne s’explique pas, on est forcément coupable. Il paraît qu’il y a un plan pour chacun, bien au chaud quelque part. Pour mon vieux le plan de la nature ça s’appelle l’être humain, un amas de matière organisée pour s’expliquer à elle-même. On dirait du Washowsky, mais j’ai pas trouvé mieux, sauf pour l’amour. Je suis sur qu’Holywood fera un truc avec ça un jour.

Aujourd’hui j’ai croisé un post sur Facebook. Il paraît que du côté catholique, de Rome à Constantinople, il y a des bas-reliefs et des représentations qui indiquent que des femmes furent prêtresses, et même évêque. L’Église papale aurait tout caché. Je ne suis pas croyant, mais j’ai toujours préféré entendre des femmes prêcher, même dans le désert. C’est surement un truc freudien, ou pas.

Demain le mot patriarcat comme le racisme résumera le signifié et le signifiant. Il représentera à lui seul les peines et les souffrances des femmes, le retard des civilisations, l’obscurantisme et l’illégalité. Demain les hommes pourront être tendre et fleur bleue sans être entaché d’être trop féminin, d’ailleurs, il n’y a aucune tâche à revêtir les couleurs de l’arc-en-ciel. Demain on pourra se draguer sans s’agresser, sans s’harceler, c’est un moment à passer, non c’est non, même quand on s’aime. La France est belle, les coupeurs de têtes ne sont pas invités au bal de la vie.

Hier Graeme Allwrigth nous a quitté. Ses chansons sont restées, sa douceur aussi. Le pacifisme est toujours une idée neuve. Un pan de mon enfance est chagriné, on apprenait ses chansons à l’école publique. Y’a aucun mal à être soixante-huitards. Je suis quadra aujourd’hui et ces instits n’ont pas fabriqué des adultes écervelés ou ignorants. J’emmerde les nostalgiques de l’école des bonnets d’âne, ce sont eux qui font du mal à la France parce qu’il préfère une école violente à l’amour, le harcèlement à l’encouragement. Je conspue les tenants de la claque dans la gueule d’un enfant. Ces mêmes donneurs de leçons des repas familiaux qui prêchent La Fontaine et la raison du plus fort, mais qui n’hésitent pas à punir physiquement cet enfant qui ne peut pas se défendre. Avoir peur c’est juste avoir peur, jamais du respect. Comment peux-t-on normaliser les flics et l’armée pour organiser la rentrée au lycée ? Nos enfants nous accuseront !

Je ne suis pas meilleur que Ségolène Royal, pire non plus par ailleurs. En revanche je choisis mes souvenirs pour me construire, je ne me confonds pas. On n’est pas obligé de subir ses cauchemars pour tenter de se grandir. Pas taper, c’est ça qui est normal, on est pas obligé de s’abimer en humanité. Faire un travail sur soi c’est vrai que c’est dur. Mais moins qu’un poing fermé balancé sur le visage de sa compagne, son fils, sa fille, les autres. Comme Angèle, Moi je crois aux histoires auxquelles les autres ne croient pas encore. Aujourd’hui j’ai envie de croire dans le Crazy Love de Van Morrison.

Share This

Share This

Share this post with your friends!